Décès de l’auteur de LA TOMBE DES LUCIOLES

Pas de commentaire

Vous souvenez-vous du film « Le Tombeau des lucioles » ? Saviez-vous qu’il s’git d’une adaptation de la nouvelle « La Tombe des lucioles » ? En partie autobiographique, son auteur, Akiyuki Nosaka, est décédé ce 9 décembre à l’âge de 85 ans.

Akiyuki Nosaka est né en 1930 dans la ville de Kamakura, à proximité de Tokyo. Dès sa naissance, sa vie est difficile, entre sa mère qui décède deux mois après sa naissance, et la mort de ses parents adoptifs à cause des raids aériens en 1945. La suite, nous la connaissons, grâce à la nouvelle qu’il a écrite en 1967 –et publiée dès 1988 en France, et plus généralement grâce au film d’animation réalisé par Isao Takahata pour le Studio Ghibli « Le Tombeau des Lucioles ». L’errance de Setsuko et Seita, alors que la Seconde guerre mondiale touche à sa fin, après le décès brutal de leur mère et qui doivent survivre seuls alors qu’ils ne sont que de simples enfants. Cette histoire-là est réelle, puisque la sœur de l’auteur est bien décédée de malnutrition, même si tout n’est pas entièrement autobiographique. Akiyuki Nosaka avait d’ailleurs écrit cette nouvelle afin d’exorciser son traumatisme, par une écriture simple et rapide. C’est par cette nouvelle que son talent est reconnu puisqu’il est récompensé par le prix Naoki dès lors que « La tombe des lucioles » a été publiée. Cependant ce n’était pas sa première œuvre. En 1963, l’auteur publie son premier roman « Les pornographes », un livre sulfureux et sans fards racontant l’aventure de deux amis qui se lancent dans le business de la pornographie. Un livre qui a fait à la fois scandale en raison de sa thématique et le langage cru, mais le rend également célèbre au point d’être adapté au cinéma par Shohei Imamura. Au-delà de l’écriture, l’auteur avait tendance à naviguer entre différents boulots. Il s’essaya même à la politique, sans grand succès, malgré une élection en 1983 comme sénateur, cela n’a duré que quelques mois. Mais pour de nombreux enfants japonais, il est connu également pour avoir écrit et chanté une comptine devenue extrêmement populaire « Omocha no Chachacha ».

 

Akiyuki Nosaka était souffrant depuis 2003, année où il subit un accident vasculaire cérébral. Il laisse derrière lui une femme et deux filles. Mais nul doute que ses œuvres diverses et variées, dans lesquelles tout ce qu’il était se trouvent : la provocation, l’humour, la tristesse… seront pérennes.

 

Voici la chanson pour enfant « Omocha no Chachacha » d’Akiyuki Nosaka:

 

 

Source photo: France Culture ©Marc Gantier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.