Expo NAOYA HATAKEMAYA : UNDERGROUND / WATER

Pas de commentaire

Retrouvez la série  » Underground / Water  » du photographe Naoya HATAKEYAMA à la galerie Taka Ishii à Paris jusqu’au 23 avril.

La galerie Taka Ishii, fameuse galerie de photographies fondée en 1994 à Tokyo, a ouvert ses portes à Paris en juin 2014. Dédiée à la photographie japonaise, la galerie compte de nombreux photographes prestigieux dans son catalogue : Daido MORIYAMA, Nobuyoshi ARAKI et tant d’autres. Depuis le 10 mars jusqu’au 23 avril, -alors amoureux de la photographie dépêchez-vous !, la galerie expose des photographies de Naoya HATAKEYAMA. L’artiste est connu pour ses photographies de paysages,  démontrant les traces que l’Homme laisse dans la Nature. Cette série « Underground / Water » (1999) est la plus connue du photographe. Elle représente les souterrains de Tokyo et notamment les eaux usées des égouts de la ville.  Et les clichés que Naoya HATAKEYAMA en dégage sont loin de donner un résultat répugnant, bien au contraire, l’auteur par sa manière de capter son sujet, le rend beau. Cependant, bien qu’on puisse être émerveillés par les couleurs et les traces que le photographe imprime à tout jamais grâce son appareil, ces images sont également là pour nous faire prendre conscience de notre empreinte indélébile sur la Nature. Mais pour mieux comprendre Naoya HAKATEYAMA, voici un extrait de la conférence donnée à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris en 2007 : « Sous terre. L’obscurité y est toujours totale. Même si la lumière que j’y apporte produit des genres de formes, de colorations, cela n’a aucune importance pour les entités qui existent dans ce monde souterrain. Lorsque la lumière s’estompe, la forme et la coloration des choses s’évaporent comme des fantômes. Ces choses du monde souterrain existent dans le noir complet, sans conscience de la lumière ni du sens de la vision, propres au monde de la surface. Elles visent exclusivement à contempler et à être contemplées. D’ailleurs, “la nature” n’est-elle pas également une de ces choses dépourvues d’intérêt pour “les êtres humains”? Si c’est bien le cas, l’eau qui circule dans le souterrain obscur et les minuscules organismes qui y vivent sont doublement indifférents aux “êtres humains” et sont donc doublement “nature”. De tels lieux sont incroyablement éloignés des “êtres humains” malgré les centaines des milliers de gens qui se promènent juste au-dessus. »

« Underground / Water » de Naoya HAKATEYAMA, du 10 mars au 23 avril.

Galerie Taka Ishii : 119, rue Vieille du Temple 75003  Paris.

Source et photo : communiqué de presse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.