Entretien avec Sebastian MASUDA @ Japan Expo

Pas de commentaire
photo © Japan FM en collaboration avec © TokyoatParis

Lors de Japan Expo 2016, nous avions eu la chance de rencontrer le pionnier de la mode kawaii d’Harajuku, créateur de la marque 6%DOKIDOKI et aussi directeur artistique, qui a aidé Kyary Pamyu Pamyu sur le clip « Pon Pon Pon » !

Sebastian MASUDA est désormais un nom indissociable du quartier de Harajuku où sa boutique 6%DOKIDOKI a ouvert il y a 20 ans de cela. Depuis, l’infatigable créateur a également ouvert son propre café, le Kawaii Monster Café, toujours à Harajuku, poussant ainsi toujours plus son concept de « Kawaii Anarchy » instauré dans le célèbre quartier de Tokyo. Car oui tout tourne autour de ce thème dans tout le travail de Sebastian MASUDA. Et si son nom est bien connu des fans de la mode de Harajuku, ce qu’on sait moins c’est que le styliste est surtout un artiste touche à tout. Il nous confie ainsi qu’il connaissait Kyary Pamyu Pamyu avant qu’elle ne se lance dans la chanson, puisqu’elle était une habituée des lieux. KPP était alors modèle dans de nombreux magazines référence de cette culture et c’est ainsi que SebastianMASUDA s’est retrouvé à être en charge de l’univers kawaii de KPP pour son très célèbre  clip « Pon Pon Pon » !

Ce qu’on sait moins, c’est que Sebastian MASUDA est aussi, et surtout en fin de compte, un artiste à part entière. Cet univers du kawaii, il le transpose dans le domaine de l’Art. Il n’est pas le seul, puisque des artistes mondialement célèbres comme Takashi MURAKAMI se sont inspirés également du kawaii. Cependant, Sebastian MASUDA a lui d’autres projets d’envergure autour de ce thème qui lui est cher. Il propose ainsi en 2014 une exposition « Colorful Rebellion – Seventh Nigthmare », qui s’est déroulée aux Etats-Unis, à New York ! Cette exposition-là avait pour but, en se déroulant à New York, de montrer au monde entier, en profondeur, ce qu’est l’esprit du kawaii. Une sorte de thèse du kawaii destinée à briser le cliché qui veut que ce style soit un style enfantin.

image
Photo d’une installation présentée à New York ©Sebastian Masuda

Dorénavant, il monte un projet dédié à être montré lors des Jeux Olympiques de Tokyo en 2020, mais qui ne se dévoilera qu’en 2035. Celui-ci a été présenté sur le stand de NHK à Japan Expo, puisque Sebastian MASUDA y a présenté sa « TIME AFTER TIME CAPSULE », un projet fait pour nous tenir en haleine. En effet, c’est un projet participatif. Tout le monde est invité à faire don d’un objet sur le thème du kawaii, et tous ces objets collectés remplissent un monument kawaii transparent, en France c’était un Domo, à New York c’était un Hello Kitty géant. Autre point fort, cette « TIME AFTER TIME CAPSULE » voyagera à travers plusieurs pays, 10 actuellement, avant que tous les monuments (les time capsule machine) ne soient réunis à Tokyo lors des Jeux Olympiques. En revanche, ces times capsules ne seront ouvertes qu’en 2035 ! Le but est en effet d’atteindre 20 ans  (le projet ayant débuté fin 2014/début 2015), faisant référence alors à la carrière de Sebastian MASUDA. Ce dernier a débuté il y a 20 ans à Harajuku, c’est donc une période symbolique pour le créateur qui a énormément évolué depuis ses débuts dans le kawaii. Sebastian MASUDA se dit alors que lors de l’ouverture du « TIME AFTER TIME CAPSULE », 20 ans après le début de ce projet, une autre personne se démarquera peut-être à son tour voire bouleversera le monde.

image
photo © TokyoatParis

Bon pour les fans de la marque 6%DOKIDOKI, je suis sûre que vous vous demandez si un jour une boutique ouvrira ses portes à Paris ? Malheureusement, cela ne semble pas à l’ordre du jour, mais ce n’est pas en raison d’un manque de volonté de la part de Sebastian MASUDA ! Le créateur n’a en effet pas la fibre entrepreneuriale, mais avis aux investisseurs et aux businessmen et businesswomen, si vous êtes motivés contactez-le, il semble dire que cela reste une possibilité ! Et si l’Artiste nous a confié que le street style tel qu’on le voit au Japon n’est, le semble-t-il, pas vraiment fait pour les français, d’une  manière ou d’une autre, en l’adaptant, le street style tant envié des japonais pourrait arriver dans notre pays.

Vous pouvez retrouver l’univers de Sebastian MASUDA dans l’émission « Kawaii International » sur NHK World, dont il est le directeur artistique ! NHK World est disponible sur la plupart des bouquets TV ou sur l’application « NHK World TV » sur IOS et Android, à la demande.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.