[La Matinale] SOUNDTRACK : HIDEO FURUKAWA

Pas de commentaire

Lors de la Matinale de ce 25 novembre 2015, Japan FM vous a conseillé « Soundtrack », ouvrage-clé d’ Hideo Furukawa. Noël approchant à grands pas, on s’ est dit que ce serait une belle idée de cadeau pour tous les amoureux de culture et de littérature japonaise.

Hideo Furukawa est un de ces grands auteurs de la littérature contemporaine japonaise, un des contemporains de Haruki Murakami. Alors que ce dernier est très connu dans le monde, Hideo Furukawa l’est moins en France, malgré plusieurs venues et notamment au Salon du Livre en 2012 en tant qu’invité d’honneur. Pourtant, il a écrit déjà une dizaine d’œuvres, alors qu’en France, seules deux de ses œuvres avaient été publiées dont le remarquable « Alors Belka, tu n’aboies plus ? ». Désormais un troisième roman a été traduit et disponible depuis août 2015 chez votre libraire, « Soundtrack ». Un roman pourtant écrit antérieurement aux deux autres œuvres traduites puisque publié en 2003 au Japon. Un roman, et par conséquent, un auteur, qui mérite d’être mieux connu d’autant que la structure narrative et l’écriture à la fois simple et complexe du roman vous évoquera une montagne russe, une bande-son, tel que le titre l’indique, offrant une palette de musiques aux durées variables –c’est le cas de la longueur des différents chapitres, inégaux. C’est ainsi que Furokawa nous donne le sentiment d’un puzzle à reconstituer puisque les récits des différents protagonistes s’enchaînent crescendo, tel un grondement sourd qui s’impose peu à peu. Mais « Soundtrack » c’est aussi une critique de la société japonaise à travers les thèmes du réchauffement climatique et ses conséquences ou encore celui de l’immigration. Etrangement, ce roman entre en résonnance avec l’actualité du Japon, bien qu’écrit il y a plus de 10 ans. Critique que Furokawa poursuit justement dans son œuvre postérieure « Alors Belka, tu n’aboies plus ? » en désignant cette fois l’Humanité de ce XXIème siècle.

Résumé officiel : Fin du XXe siècle. Deux enfants, un garçon et une fille, se retrouvent échoués sur une île déserte dans le Pacifique. En deux années, ils développent des techniques de survie et de communion avec la nature, proches du chamanisme. Devenus grands et rendus à la civilisation, ils découvrent un Tokyo transformé par le réchauffement climatique et l’immigration clandestine. Envahi par une végétation tropicale et des colonies de corbeaux à gros bec. Où ils vont devoir apprendre à survivre, sur les décombres de la société des hommes. Ce roman d’une puissance imaginaire stupéfiante, à l’écriture fiévreuse comme un long solo de guitare rock, emprunte les codes de la science-fiction pour mieux dynamiter la fiction tout court. Sa forme est celle d’une spirale qui se resserre et tourne de plus en plus vite. Pour Furukawa la littérature est une arme, une tornade qui emporte tout, et Soundtrack le roman fondateur de toute son oeuvre. « J’étais un humain, j’étais en colère, et j’ai juré de mettre mes tripes à écrire un chant à la gloire des corbeaux. J’ignore à quel âge je mourrai, j’ignore combien de dizaines de romans j’écrirai jusqu’à ma mort. Mais je peux dire une chose. S’il y a quelque chose que l’on puisse appeler l’ère Furukawa, alors son année 0 correspond à l’année de publication de Soundtrack. ».

Soundtrack de Hideo Furukawa, Editions Picquier, 624 pages, août 2015, traduction française de Patrick Honnoré.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.