Une ancienne star de Jpop se présente aux élections

Pas de commentaire

La chanteuse de 32 ans, ancienne membre de SPEED, se présente aux élections de la Chambre Haute, affiliée au Parti Libéral Démocrate.

C’est un des gros titres de la presse japonaise, l’ancienne chanteuse du groupe à succès SPEED, Eriko IMAI, présente sa candidature pour être élue à la Chambre Haute. Une candidature annoncée en langage des signes, peu étonnant, puisqu’il y a quelques années, l’ancienne star a eu un enfant, dont elle a révélé la surdité. Il semble que si elle se présente en politique, c’est justement cette expérience avec son fils qui l’a décidé à le faire et évoque parmi ses objectifs l’amélioration du quotidien de la vie des enfants souffrant d’un handicap. Autre thème abordé lors de la déclaration de la candidate, la base américaine militaire de Futenma à Okinawa, dont la chanteuse est originaire. Depuis les années 1990, il est question de déménager cette base militaire de Futenma vers le nord d’Okinawa, mais la population locale a manifesté à plusieurs reprises son opposition à la maintenance de la base militaire et à sa relocalisation, qui pourrait avoir des conséquences dramatiques sur la faune et la flore locale. Eriko IMAI s’est exprimée sur ce sujet, évoquant la nécessité de se confronter aux habitants locaux pour en trouver une issue, esquivant une réponse concrète. De même, elle soutient la récente loi sécuritaire sur le déploiement des Forces d’Auto-Défense, estimant qu’il s’agit d’une nécessité pour protéger la paix. Du côté du PLD, il semble que celui-ci se réjouisse de la candidature de l’ancienne pop star, le Secrétaire Général du Cabinet Yoshihide SUGA déclarant que la jeune candidate a de l’influence auprès des jeunes, une manière peut-être d’intéresser ces derniers à la vie politique alors que l’âge légal pour voter est abaissé de 21 à 18 ans pour les élections de l’été à venir. Quoiqu’il en soit, Eriko IMAI fera partie des rares femmes à participer à la vie politique, un des objectifs du Premier Ministre étant d’accorder plus de places aux femmes or malgré la présence de femmes sur le plan ministériel seules 11,5% des élues du Parlement sont des femmes, et peut-être, à être élue à la Diète.

Source : Japan Times

Photo : KYODO

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.