Le G7 des chefs de la diplomatie à HIROSHIMA

Pas de commentaire

Alors que le Japon recevra le prochain sommet du G7, en amont de cet évènement, les ministres des Affaires Étrangères des pays participants viendront à Hiroshima. Un sommet historique?

Le gouvernement japonais recevra les ministres des Affaires Étrangères des pays membres du G7 (soit les pays les plus industrialisés au monde) un mois avant le grand sommet du G7. Certes, il est courant que les ministres des Affaires étrangères se retrouvent avant celui des chefs d’états, mais celui-ci peut-être un sommet exceptionnel qui se déroulera du 10 au 11 avril à Hiroshima. En effet, le gouvernement japonais prévoit pour ses invités une visite au parc du Mémorial pour la paix et si cela demeure actuellement un projet, il s’agira bien d’un sommet historique si cela se concrétise, d’autant que la visite d’un chef de la diplomatie américaine dans ce lieu symbolique serait une première historique. Car à ce jour aucun ministre, et aucun des Présidents des Etats-Unis en exercice n’est venu à Hiroshima, -ce sujet demeurant encore tabou l’été dernier tandis que le Japon commémorait les 70 ans du bombardement d’Hiroshima et de Nagasaki. Cependant, Le Président Barack OBAMA avait émis la volonté de se rendre à Hiroshima avant la fin de son mandat. Il avait déjà été question, depuis sa première élection qu’il se rende à Hiroshima afin d’y présenter des excuses officielles au nom des Etats-Unis, mais le Japon aurait alors refusé que cela se fasse estimant que cela changerait la nature de leur relation, d’après les révélations de Wikileaks, et d’autres parts, il se serait heurté à une forte opposition dans son pays. Quoiqu’il en soit trois des pays membres du G7 étant détenteurs de la puissance nucléaire, cela peut présager que le sujet du désarmement nucléaire pourrait faire partie des discussions entre les chefs de la diplomatie voire faire partie des sujets du prochain G7. En tout cas, le but étant, selon le ministre japonais des Affaires étrangères Fumio KISHIDA, de faire prendre conscience à ses homologues de la réalité du bombardement atomique et ainsi aller en direction d’un monde sans armes nucléaires pour la paix. Ce qui pourrait satisfaire nombreuses associations de victimes des bombes atomiques, qui réclament depuis de nombreuses années, en atteste de nombreuses conférences et travaux avec l’ONU, le respect du traité de non-prolifération des armes et le désarmement nucléaire de toutes les nations. Encore aujourd’hui, de nombreuses victimes, les hibakusha, souffrent encore des conséquences de ces bombes et le Japon vient tout juste de reconnaître à 10 personnes ce statut de victime.

Le sommet du G7, appelé également sommet de Ise-Shima, se déroulera à Ise dans la préfecture de Mie du 26 au 27 mai 2016, le G7 étant composé des pays les plus industrialisés, à savoir la Grande-Bretagne, la France, les Etats-Unis, l’Allemagne, l’Italie, le Canada et le Japon et parmi ces pays, les 3 premiers sont détenteurs de l’arme nucléaire. Les bombardements atomiques sur Hiroshima, puis Nagasaki ont coûté la vie, selon les estimations, de 140 000 et 74 000 personnes respectivement.

Source : G7 Hiroshima Foreign Ministers meeting, ONU, Asahi Shimbun, Wikileaks.

Photo : Blackcat Japan FM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.