11 mars 2011 : le Japon n’oublie pas le drame

Pas de commentaire

Il y a 8 ans aujourd’hui, la triple catastrophe qui s’est abattue dans le Tôhôku a fait de nombreuses victimes. Comme chaque année depuis 2012, à 14h46, un hommage national a été rendu.

Un séisme de magnitude 9, le plus puissant enregistré dans le pays, suivi d’un tsunami dévastateur pour la région du Tôhôku, avaient fait plus de 20 000 morts et disparus. Un souvenir qui demeure encore vif et douloureux pour ses habitants, comme le rapporte Kyodo News. C’est en leur mémoire qu’une commémoration à travers tout le pays s’est tenue à 14h46, heure du drame. Des catastrophes naturelles auxquelles il faut ajouter la catastrophe nucléaire de la centrale de Fukushima Daiichi, la pire depuis l’accident de Tchernobyl. Cette triple catastrophe est ainsi responsable de l’évacuation de centaines de milliers d’habitants, et encore aujourd’hui 52 000 personnes d’après le Nikkei Asian Review résident ailleurs que dans leur foyer d’origine bien que de nombreuses villes situées dans la zone d’évacuation ont été décontaminées et considérées comme vivables par les autorités japonaises. Le Premier ministre Shinzô ABE, présent à la commémoration à Tôkyô, a ainsi déclaré ce jour que « dans les zones affectées par le séisme et le tsunami, la reconstruction se rapproche de l’étape finale ». Selon son ministre de l’Environnement et ministre d’État chargé de la Préparation des risques nucléaires, Yoshiaki HARADA, «  la reconstruction et la revitalisation de Fukushima sont une priorité absolue. ».

 

Au-delà de la minute de silence observée en mémoire des victimes de la triple catastrophe, une opération dédiée s’adressait à la population japonaise comme internationale. Yahoo Japon permettait de faire un don de 10 yens en tapant « 3.11 » sur leur moteur de recherche toute cette journée du 11 mars 2019. Au moment où nous écrivons cet article, plus de 5 millions de personnes avaient participé à cette opération. Si vous désirez y contribuer, vous le pouvez jusqu’à 23h59, heure du Japon.

 

En France, une manifestation s’est tenue à Paris ce dimanche à l’appel du réseau Sortir du Nucléaire. Si en 2018, il y a eu une projection en avant-première du film « Fukushima, le couvercle du soleil » de Futoshi SATO, en 2019, ce film retraçant le déroulement du drame et de la gestion de la catastrophe par le gouvernement, bénéficie d’une sortie nationale depuis le 6 mars.

 

Sources : Yahoo Japon, Nikkei Asian Review, Kyodo.

Photo : le Premier ministre japonais lors de la commémoration en 2019 via page officielle @sourikantei

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.