Le palmarès 2019 du Festival de cinéma japonais contemporain Kinotayo !

Pas de commentaire
Les réalisateurs invités et les organisateurs de Kinotayo  ©TokyoatParis

Si le festival de cinéma japonais contemporain Kinotayo se poursuit en dehors de Paris, dans toute la France jusqu’en février 2020, la manifestation culturelle vient de se terminer à Paris, avec la remise d’un nouveau prix. Retour sur la cérémonie de clôture de cette 14ème édition !

C’est dans l’auditorium du Musée national des arts asiatiques-Guimet que la cérémonie de clôture de Kinotayo s’est tenue. Une première pour le festival qui a approché l’institution, « et en toute logique que le musée national des arts asiatiques-Guimet a accepté » comme le déclare Daniel SOULIÉ, directeur culturel du musée. Logique car le musée propose régulièrement au sein de sa programmation des projections de films asiatiques ou en lien avec ses expositions. Ce n’est pas la seule première pour Kinotayo puisque le festival de cinéma ajoute une nouvelle récompense cette année. Outre les Prix du Jury, Prix de l’Image et le Soleil d’Or du Public, le festival récompense désormais la musique de film à travers le Prix Music Media Consulting de la meilleure B.O.

image
Les films en compétition ©TokyoatParis

Les 11 films en compétition :  Come on Irene  de Keisuke YOSHIDA, And Your Bird Can Sing de Sho MIYAKE, The Kamagasaki Cauldron War de Leo SATO, Masquerade Hotel de Masayuki SUZUKI, The Promised Land de Takahisa ZEZE, Shinjuku Tiger de Yoshinori SATO, Siblings of the Cape de Shinzo KATAYAMA, Talking the Pictures de Masayuki SUO, Family of Strangers de Hideyuki HIRAYAMA, Dans un jardin qu’on dirait éternel de Tatsushi OMORI, L’Homme qui venait de la mer de Koji FUKADA.

image
Les réalisateurs invités, dont certains des films étaient en compétition, étaient sur la scène de l’auditorium du Mnaag pour parler de leurs films ©TokyoatParis
image
Masayuki SUZUKI reçoit le prix ©TokyoatParis

La première récompense remise est le prix Media Music Consulting de la meilleure BO, attribué à Naoki SATO pour la bande originale de Masquerade Hotel de Masayuki SUZUKI.

image
Leo SATO reçoit le prix de la Meilleure Image ©TokyoatParis

Ensuite, le jury remet le Prix de la Meilleure Image, attribué à Leo SATO pour The Kamagasaki Cauldron War, son premier film de fiction. Très heureux de remporter ce prix, le réalisateur découvre la lithographie de l’artiste Christelle THÉA qui lui est offerte.

image
Leo SATO à Kinotayo ©TokyoatParis

Ce n’est pas tout, puisqu’à peine réinstallé à son siège, il est temps d’annoncer le Prix du Jury. Aurélie BRIQUET et Pascal Le DUFF, deux membres du Jury, montent sur scène pour annoncer le lauréat. Ils évoquent les nombreux aspects positifs qui les ont émus dans le film remportant le prix : « politique, burlesque, (…), touchant, cocasse » mais aussi « la mise en scène et la rigueur dans l’écriture » et ils espèrent que le film trouvera son public en France. Le lauréat du Prix du Jury est de nouveau Leo SATO avec The Kamagasaki Cauldron War ! Et le réalisateur est vraiment touchant en montant sur scène, n’osant croire à sa victoire au point de demander « c’est une caméra cachée ? ».

image
Le président du festival reçoit le Soleil d’Or pour Masayuki SUO ©TokyoatParis

Enfin, la cérémonie s’achève avec la remise du Soleil d’Or, soit le film préféré du public grâce aux votes des festivaliers. Cette 14ème édition de Kinotayo remet le Soleil d’Or à Masayuki SUO pour Talking the Pictures. Malheureusement, le réalisateur n’était pas à Paris et c’est donc le président du festival Kiyoji KATAKAWA qui reçoit la récompense sur scène en son nom. Talking the Pictures est un film de fiction sur les benshi, les narrateurs et commentateurs du cinéma japonais muet.

Cela tombe bien car la soirée se termine par la projection d’Une Page folle, un film muet de Teinosuke KINUGASA datant de 1926 ! Pour le public français, la projection était non seulement accompagnée en musique sur une composition de Kazuko NARITA et narrée par un benshi français, Cyril COPPINI, seul français à pratiquer le rakugo et reconnu par le Japon.

Ne ratez pas les projections hors Paris en allant sur Kinotayo.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.