Taishô, une parenthèse estivale à l’Aquarium de Paris

Pas de commentaire

Parmi les nouvelles terrasses parisiennes de cet été 2020, ne ratez pas l’éphémère Taishô ! En cuisine et au service, se trouve toute l’équipe du restaurant étoilé Etude. Le chef Keisuke YAMAGISHI propose ici une carte typiquement japonaise. A découvrir jusqu’à la fin du mois d’août.

Le chef Yamagishi quitte temporairement les cuisines d’Etude pour celles de Taishô ©TokyoatParis

Commençons par la mauvaise nouvelle : si le chef Keisuke YAMAGISHI se trouve dans les cuisines de Taishô, cela signifie que le restaurant étoilé Etude est fermé. L’établissement ne rouvrira pas ses portes avant le mois de septembre. La bonne nouvelle c’est que toute l’équipe d’Etude a temporairement déménagé à l’Aquarium de Paris, à quelques minutes à pieds du restaurant, pour investir l’esplanade de l’institution et y ouvrir une terrasse éphémère baptisée Taishô. Un projet né pendant le confinement et monté en un mois, dans une volonté de changement, de retrouver une liberté et le soleil ! Ce changement se traduit par une cuisine différente, donc ce n’est pas de la cuisine française comme chez Etude mais de la cuisine japonaise qui vous est proposée ! Si la crise sanitaire a durement impacté l’équipe du restaurant, comme tant d’autres, cette dernière est restée soudée et a volontiers accepté ce projet éphémère en collaboration avec l’Aquarium de Paris. C’est d’ailleurs le président de l’institution qui a donné le nom de Taishô à ce pop-up restaurant et bar, en amoureux du Japon et notamment de l’ère Taishô (1912-1926), réputée comme étant une ère de progrès et de démocratie. En proposant de la cuisine japonaise, l’équipe du restaurant Etude a souhaité marquer un changement, comme un grand bol d’air suivant ce long confinement qui nous a été à tous imposé.

©TokyoatParis
©TokyoatParis

En s’installant dans un magnifique cadre face à la Tour Eiffel, en plein air, le dépaysement est garanti. En proposant un service à la carte au déjeuner et au dîner tout en permettant aux clients de commander des petits plats et des boissons à toute heure en mode izakaya, Keisuke YAMAGISHI et son équipe marquent bel et bien cette temporaire rupture avec Etude. Aussi, l’absence de terrasse japonisante à Paris a favorisé la mise en œuvre concrète du projet, quoique si le chef se tourne vers la cuisine japonaise, il reconnaît que c’est également parce que le Japon lui manque.

©TokyoatParis
©TokyoatParis

L’équipe de Taishô nous a invité à déguster plusieurs plats présentés au menu, où on peut découvrir une petite mais qualitative sélection de plats typiquement japonais néanmoins cuisinés avec des ingrédients françaisn en provenance des fournisseurs habituels du restaurant Etude. Par exemple, en mode izakaya  ou en entrée, à partager ou non, on vous recommande le délicieux gyu tataki sauce yuzu épicée, à partir de noix d’entrecôte de bœuf Pie Rouge, (recouvert de bonite séchée, si vous n’aimez pas le katsuobushi n’hésitez pas à l’indiquer à la commande), mais foncez aussi sur le panko tori ou le tofu to kombu ! Pour un repas plus consistant, seulement entre 12h et 14h et entre 20h et 22h, vous pouvez choisir parmi 4 plats : le kare raisu, soit un curry japonais de bœuf, le sômon burger (un burger de saumon, vous l’aurez compris), le poulet karaage  ou le nasu dengaku. On vous recommande ce dernier plat qui est adapté à tous –  du moins tant que vous n’abhorrez pas les aubergines ! Le nasu dengaku est une aubergine coupée en deux et recouverte de sauce au miso, et chez Taishô, le plat est généreux. L’aubergine est en provenance du producteur Thierry RIAN, et est recouverte de fines herbes, cultivées en aquaponie à l’Aquarium de Paris !

©TokyoatParis

Pour les becs sucrés, 3 desserts sont proposés comme une tarte au chocolat, une salade de fruit ou une glace hôjicha. Côté boissons, il y a bien évidemment une sélection de vins mais pourquoi pas vous tourner vers d’autres boissons, avec ou sans alcool, proposées tout au long de la journée ? On se rappelle les étés au Japon en dégustant la limonade au yuzu ou une pink limonade. Taishô propose également un cocktail du jour, mais aussi des bières japonaises à la pinte. Pour cette parenthèse estivale, nous vous recommandons de ne pas manquer  l’excellente bière au yuzu faite maison !

Une dernière info en plus à l’attention des amateurs de cigares : sachez que vous pouvez également  trouver un Cigar Truck et un salon dédié chez Taishô.

  • Taishô à l’Aquarium de Paris au 5, avenue Albert de Mun 75016 Paris. Ouvert tous les jours sans réservation de 12h à 22h, du 24 juin jusqu’à fin août 2020. Boissons entre 5 et 16€ (hors bouteilles) et  plats entre 8 et 26€. Paiement uniquement par carte bleue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.