Quels sont les produits gastronomiques de Tokushima ?

Pas de commentaire
©TokyoatParis

Après avoir présenté au public les différentes facettes de son patrimoine à l’UNESCO en septembre, le département de Tokushima a investi en début de semaine le restaurant ERH à Paris pour présenter aux professionnels de la gastronomie et de la restauration ses produits gastronomiques.

C’est dans le cadre du restaurant ERH, dans la Maison du Saké, que le département de Tokushima a choisi d’inviter les professionnels à découvrir leur patrimoine gastronomique. L’objectif d’un tel évènement est d’intéresser les restaurateurs mais aussi les distributeurs pour que les produits de Tokushima soient utilisés dans les cuisines des restaurants ou en boutiques pour les particuliers. Du moins, encore plus ! En 2018, le département de Tokushima a exporté sa production pour 1,29 milliard de yens à travers le monde, notamment des fleurs comestibles et du saké aux Etats-Unis quand en Europe, nous importons surtout des agrumes. Justement, les agrumes sont les emblèmes du département de Tokushima !

image
Jus de yuzu, sudachi et yukô ©TokyoatParis

Yuzu, yukô et sudachi sont les trois agrumes présentés, d’ailleurs presque la totalité de la production de sudachi au Japon est faite à Tokushima. Si le yuzu n’est pas étranger au public français, nous connaissons moins le yukô. Ce fruit est semblable au yuzu mais la peau est plus lisse. Au palais, le goût est équilibré, l’acidité étant moins prononcée que le yuzu.

image
Le sudachi ©TokyoatParis

Quant au sudachi, son arrivée en France date d’il y a un an tout juste. Il est donc probable que ce fruit à l’apparence proche d’un petit citron vert soit encore inconnu pour beaucoup mais il s’intègre parfaitement en cuisine. Outre les agrumes, Tokushima présentait également sa patate douce appelée Naruto Kintoki, savoureuse quelque soit la cuisson utilisée, la racine de lotus, l’algue Naruto Wakame, appelée ainsi car cultivée dans le tourbillon de Naruto !

image
Naruto Wakame ©TokyoatParis
image
Naruto kintoki ©TokyoatParis
image
Les sakés de Tokushima ©TokyoatParis

Bien sûr, que serait une dégustation de produits japonais sans saké ? Le département de Tokushima a donc amené à Paris plusieurs sakés notamment le Junmai Mizutokome, qui avait obtenu une médaille d’or à Kura Master 2019, un Junmai Daiginjo Goten Sakura et enfin le délicieux Junmai Daiginjo Ayane.

image
tartelette aux racines de lotus au tartare de Naruto kintoki accompagné d’une mayonnaise de Naruto wakame ©TokyoatParis
image
cocktail de céleri-rave, sudachi et sauce de poisson ©TokyoatParis
image
mousse de Misho yuzu, crevettes chaud-froid ©TokyoatParis

Pour faire découvrir ses spécialités, le département de Tokushima a fait appel à plusieurs chefs étoilés. Taichi MEGURIKAMI, sous-chef du Pavillon Ledoyen, Ayumi SUGIYAMA et Romain MAHI de chez Accents  et Takayuki NAMEURA du restaurant Montée ont utilisé le sudachi, le yuzu, le Naruto kintoki, la racine de lotus et le Naruto wakame pour préparer de beaux et délicieux mets très convaincants comme une superbe tartelette aux racines de lotus au tartare de Naruto kintoki accompagné d’une mayonnaise de Naruto wakame, ou un surprenant cocktail de céleri-rave, sudachi et sauce de poisson, ou encore une délicieuse mousse de Misho yuzu, crevettes chaud-froid !

image
Pour terminer, des uirô, une spécialité sucrée (proche du yokan) de Tokushima ©TokyoatParis

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.