Carte Blanche à Toshimasa KIKUCHI et Jardins d’Asie au Musée Guimet

One comment

Le Musée National des Arts Asiatiques – Guimet va inaugurer deux expositions, à découvrir jusqu’au 4 octobre 2021 pour l’une, et jusqu’au 20 septembre 2021 pour l’autre. La première donne carte blanche à l’artiste Toshimasa KIKUCHI, et la seconde explore les Jardins d’Asie.

  • Carte Blanche à Toshimasa KIKUCHI : du 7 juillet au 4 octobre  2021 :
© Toshimasa Kikuchi

Toshimasa KIKUCHI est un artiste contemporain japonais né en 1979. Mais il est probable, si vous vivez à Paris ou plus largement en Île de France, que vous ayez déjà aperçu certaines de ses œuvres puisqu’il était exposé lors du dernier Asia Now. L’artiste est par ailleurs également exposé en ce moment à la Galerie Mingei, Paris 6ème, jusqu’au 30 juillet. Issu d’une formation de conservation et de restauration des arts bouddhiques, il est également chercheur au musée de l’Université de Tôkyô.  S’il maîtrise les techniques de sculpture et de laque traditionnels japonais, il s’inspire des objets mathématiques et des Equations Shakespeariennes de Man Ray, pour créer des sculptures laquées dans des formes géométriques et abstraites et dont la mise en scène fait penser à des stalactites.  Toshimasa KIKUCHI fait coexister arts, sciences, innovation et tradition dans une installation d’une vingtaine d’œuvres intitulée Needles, installée dans la rotonde du 4ème étage du musée.

  • Jardins d’Asie : du 7 juillet au 20 septembre 2021 :
©Le raja Raj Singh de Chamba et sa rani dans les jardins de Rajnagar, vers 1790-1795 © RMN-Grand Palais (MNAAG, Paris) / Thierry Ollivie

Le MNAAG vous fait voyager en vous laissant explorer les Jardins d’Asie tout l’été ! Dans la manière de choisir les plantes et de les associer, l’Asie se différencie de l’Occident. Et au sein même de l’Asie, les jardins diffèrent par leur structure, leur utilité, mais aussi en raison des spécificités culturelles comme des impératifs climatiques. De l’Inde au Japon, ce sont donc des jardins impériaux, des jardins de temple bouddhique, des jardins confucéens qui se révèleront à travers des œuvres d’art. Trois thématiques sont explorés pour cette exposition : la structure et l’aménagement ; usages et plaisirs ; et les références symboliques et littéraires. Des activités seront proposées durant toute la période de l’exposition. Pour compléter cette exposition, n’oubliez pas de visiter le jardin japonais de l’Hôtel d’Heidelbach à quelques pas du musée, où se cache aussi une très jolie maison de thé !

*Carte Blanche à Toshimasa KIKUCHI au Musée National des Arts Asiatiques – Guimet, 6 place d’Iéna 75116 Paris, du 7 juillet au 4 octobre 2021. Billet plein tarif valable pour les collections permanentes et les expositions temporaires : 11,50€. Fermé tous les mardis.

*Exposition Solo Toshimasa KIKUCHI à la Galerie Mingei, 5 rue de Visconti 75006 Paris, jusqu’au 30 juillet 2021. Entrée libre.

*Jardins d’Asie au Musée National des Arts Asiatiques – Guimet, 6 place d’Iéna 75116 Paris, du 7 juillet au 20 septembre 2021. Billet plein tarif : 11,50€. Fermé tous les mardis.

1 comments on “Carte Blanche à Toshimasa KIKUCHI et Jardins d’Asie au Musée Guimet”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.