Découverte du patrimoine de Tokushima @ Maison de l UNESCO

Pas de commentaire
©TokyoatParis

Le département de Tokushima n’est pas connu que pour l’un des matsuri les plus célèbres du Japon, l’Awa Odori. Il est aussi le berceau d’une gastronomie riche et de bien d’autres patrimoines culturels comme naturels à découvrir en toutes saisons.

Je vous présentais la semaine dernière un aperçu du patrimoine culturel de Tokushima à travers le Ningyô Jôruri d’Awa. De cette même région, est issu l’Awa Odori, raison pour laquelle la région est très prisée des touristes en août, mais c’est aussi dans cette région qu’est né le bleu d’Awa, ou ai-zome le fameux bleu indigo japonais. Les touristes de passage dans cette région peuvent même participer à des ateliers pour faire soi-même la teinture indigo.

image
Objets en bleu indigo d’Awa présentés à la Maison de l’UNESCO ©TokyoatParis
image
©TokyoatParis

Tokushima c’est aussi une découverte spirituelle à travers le pèlerinage des 88 temples de Shikoku dont le département abrite plus d’une vingtaine de temples.

image
La marinade de crabe par la cheffe Masayo Hashimoto ©TokyoatParis

Côté gastronomie, ce sont les agrumes qui semblent être les spécialités de cette région, en attestent trois recettes de dégustation proposées avec des produits de Tokushima, tous réalisées par la cheffe du restaurant Momoka (Paris 9ème), Masayo HASHIMOTO : une marinade de crabe mou et Naruto wakame à la gelée de Tosazu (à base de vinaigre de riz et de bouillon dashi) -et que je n’ai pas goûté en raison d’intolérance aux crustacés, un chirashi au parfum de Sudachi (une sorte de mini citron vert), et un wagyu à la sauce yuzurikko accompagné de truffe.

image
Le chirashi par la cheffe Masayo Hashimoto ©TokyoatParis
image
Le wagyu sauce yuzurikko par la chef Masayo Hashimoto ©TokyoatParis

Mon coup de coeur allait vers ce dernier, un vrai délice et puis généreux en truffe ! La sauce yuzurikko est une sorte de pâte de miso au yuzu donnant une légère acidité et un goût sucré et qui accompagnait parfaitement le plat. Et il semble que cette sauce soit vendue chez Workshop Issé !

image
La pate yuzurikko est en vente chez Issé d’après l’étiquette au dos du produit ©TokyoatParis

Je suis sûre que cette sauce saurait parfaitement agrémenter un simple bol de riz. Outre ces ingrédients, Tokushima a certaines spécialités culinaires comme le râmen qui a pour particularité dans cette région d’être servi avec un oeuf cru à diluer. Vous pouvez aussi y trouver le Minami Awa Don, le Hirara yaki (sorte de pierrade) ou encore des pâtisseries à base de patate douce ou Naruto Kintoki.

image
Les trois saké présentés à la Maison de l’UNESCO ©TokyoatParis

Quand on parle de gastronomie japonaise, on ne peut pas ne pas parler de nihonshu ! Trois sakés ont été proposés durant cette dégustation à la Maison de l’UNESCO, dont un Junmai (Narutotai Junmai Genshu Mizu to Kome), qui a obtenu une médaille de platine à Kura Master 2019 ! Ce n’est néanmoins pas mon préféré, mon coup de coeur allant vers le Junmai Daiginjyo appelé Ayane de chez Miyoshikiku Shuzo. A ceux qui se poseraient la question : oui, le Salon du Saké approche à grands pas (c’est ce week-end !), mais a priori non, il n’y aura pas spécifiquement de saké de Tokushima. Mais peut-être en trouverez-vous sur un des stands de distributeurs ? 

Tokushima se trouvant à 1h30 d’avion depuis Tôkyô Haneda, ou à un peu plus de 4h en Shinkansen et trains rapides depuis Ôsaka, il n’y a aucune raison de ne pas s’y rendre ! Il existe en plus de nombreux patrimoines naturels à découvrir. Peut-être avez-vous relevé que je parlais de Naruto wakamé ? Il s’agit d’algues de Naruto, non pas comme le célèbre personnage de manga mais plutôt comme la ville éponyme où se trouve le tourbillon de Naruto (Naruto no Uzushio) ! C’est un phénomène naturel observable depuis une plateforme passant au-dessus ou depuis un bateau. Parmi de nombreuses choses à visiter, il se trouve à l’opposé de Naruto, la vallée d’Iya qui devrait faire le bonheur des randonneurs et où se trouvent également les gorges d’Oboke. Oboke Iya est en prime une station de onsen avec des ryokan pour vous héberger et ainsi profiter non seulement de visiter et profiter du paysage mais aussi de vous relaxer après une bonne journée de visite dans un bain. Personnellement, c’est là que j’irai si un jour j’ai l’occasion de visiter Tokushima.

Pour en savoir plus sur Tokushima (en anglais), cliquez ici.

Remerciements à Pasona Noentai

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.